eaux vives

Lili Mertens, artiste multidisciplinaire

Biographie

Lili Mertens, artiste multidisciplinaire d’origine belge, réside au Québec depuis 1981. Après quelques années d’acclimatation et touchant à divers domaines tels qu’une bergerie, élevage de chiens de races et de bœuf Highland… elle va dans les années ‘90 suivre des cours de dessin et d’aquarelle au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke. Elle relève un défi et démarre une 1ère exposition solo à la bibliothèque Eva Sénécal de Sherbrooke (Femmes du monde). Elle obtient un certificat en art à l’université de Sherbrooke qui va lui ouvrir d’autres portes. Pendant plusieurs années elle va enseigner l’art aux enfants de la MRC de Coaticook au Musée Beaulne. C’est la découverte du passage de nombreux artistes au musée qui vont nourrir son intense envie de créer.

En 2012, c’est à son tour d’explorer à sa manière avec une soif intense de découverte, plusieurs médiums. Étant une personne de plein air et de nature c’est vers ces sujets qu’elle porte son intérêt, mêlant dans ses toiles : papiers, sable, cires, encres… L’utilisation de la pierre et de la terre donne une autre dimension à son art et à son besoin de toucher.

'Pour moi, dit-elle, les formes dans les nuages, le chant d’un oiseau, une toile d’araignée, un nid de guêpes, des ronds dans l’eau, des bruits de la nature, les odeurs des boisés, d’une rivière, d’un lac, observer un rapace, un chevreuil, le sommet d’une montagne, tout est propice à un étonnement et à une admiration devant la beauté du monde. Voilà pourquoi j’accepte avec grand enthousiasme cette exposition EAU VIVE que m’offre La Maison des arts de de la culture Louis St Laurent. Nous reconnaissons tous l’importance que représente l’eau dans le futur. De nombreux artistes de tout temps ont représenté l’eau. Actuellement elle est devenue plus précieuse, sans oublier qu’elle peut être aussi source de vie, de plaisir et de bien-être.'

Ronald Magar Artiste Peintre

Biographie

Né à Montréal, Ronald Magar développe très jeune un intérêt pour le dessin et la peinture. Au début des années 70 il suit des cours de dessin et peinture à l’École d’Art du Musée des beaux-arts de Montréal. Il s’orientera néanmoins vers une formation académique en sciences. Lors de ses études en biologie à l’Université McGill il suit également des cours de dessin à la Faculté d’architecture. Plus tard, au Centre culturel de Longueuil, il suivra des cours d’aquarelle qui le passionne particulièrement avec le dessin.

Au cours de sa carrière scientifique, il poursuivra son développement en aquarelle. À Ottawa, où l’amènera son travail, il approfondira ce medium par des cours au Collège Algonquin puis au Centre d’arts visuels de Nepean. De retour au Québec à sa retraite, il s’installe à Magog en Estrie avec sa conjointe céramiste et consacre maintenant son temps à la peinture et au dessin.

Fortement inspiré par la nature animale, il a développé une approche figurative et décorative influencée par l’art indigène où les motifs et couleurs dominent. Il y voit une convergence de ses goûts pour les arts visuels avec son bagage scientifique de biologiste. Il peint surtout des aquarelles tout en maintenant également un intérêt marqué pour le dessin.Ses compositions peuvent être traitées à la fois au crayon, à l’aquarelle, à l’acrylique et à l’encre et sont accentuées de détails décoratifs. L’artiste tente de créer une interaction entre l’abstrait et le figuratif, les motifs et les mouvements, les couleurs et l’ambiance.

Il a participé plusieurs années au Circuit des arts Memphrémagog, a eu une exposition en duo au Musée Beaulne de Coaticook et plus récemment une exposition solo à l’espace Mur-Mur des arts de la bibliothèque Georgette-Lepage de Brossard.

Les tableaux présentés à l’exposition ``Eaux vives`` de Compton seront des aquarelles et acryliques animalières décoratives associées à l’environnement aquatique et seront accompagnés de quelques réalisations et pièces décoratives « à quatre mains» en céramique.